Actualité, d'après le rapport de la MIVILUDES (déc-2006)
L'emprise ou la "mise en état de sujétion"

L'emprise ou la " mise en état de sujétion " d'après Le " Rapport au Premier Ministre " 2006 de la MIVILUDES (Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires). La documentation Française.

DEFINITIONS
1. La " mise en état de sujétion " est définie par la loi ABOUT-PICARD du 12 juin 2001. Elle permet l'application de l'article du code pénal sur l'ABUS DE FAIBLESSE pour les victimes de menées SECTAIRES.
2. " L'EMPRISE SECTAIRE ", "LA MISE EN ETAT DE SUJETION" ont progressivement remplacé dans le vocabulaire des associations de victimes et dans le vocabulaire juridique ou administratif la " MANIPULATION MENTALE ". "La MISE EN ETAT DE SUJETION " se caractérise par l'objectif visé :
  • Les commerciaux, les éducateurs, les politiques, les amoureux, les croyants ont pour objectif d'obtenir l'adhésion, l'acceptation de s'engager, une soumission volontaire à des règles, une confiance, une passivité jugée utile. La personne visée a pleinement conscience de la manipulation dont elle est l'objet.
  • On parle d'EMPRISE SECTAIRE lorsque l'objectif du " MANIPULATEUR" est de faire entrer dans un processus de transformation visant à une disponibilité totale, une soumission sans réserve, hors contraintes VISIBLES, avec une participation active et des prestations coûteuses et durables.
    La technique est alors très astucieuse et efficace : après avoir obtenu un acquiescement initial qui engage peu, il s'agit d'obtenir un ENCHAîNEMENT D'ACQUIESCEMENTS SUCCESSIFS, et que ceux-ci apparaissent au sujet COMME des CHOIX DETERMINES, CONSCIENTS.
    Le sujet croit agir en pleine CONNAISSANCE DE CAUSE et DONNE SON ACCORD A UNE PROCEDURE alors qu'il MECONNAIT la nature du PROCESSUS de TRANSFORMATION QU'IL VA CONNAîTRE, le RESULTAT FINAL de cette transformation, les FINALITES des MAîTRES DU JEU.
  • Il n'est plus seulement l'objet de techniques manipulatoires, il est, à son insu, VICTIME, de techniques efficaces, destinées à le faire devenir AUTRE et ESCLAVE d'un système ou d'un " maître ".

    L'emprise ou la " mise en état de sujétion "
    TECHNIQUES MISES EN ŒUVRE :
    1. Un travail de RELECTURE du PASSE PERSONNEL avec un objectif de DISOUALIFICATION. Un travail de REPRESENTATION de l'AVENIR dans une TONALITE NEGATIVE. Un travail de sape destiné à jeter le DISCREDIT sur la vie FAMILIALE, AFFECTIVE, SOCIALE, avec une prescription de PRISE DE DISTANCE ou de RUPTURE.
    2. Une multiplication des LIENS avec le groupe NOUVEAU, par des engagements, une demande de participation croissante. La chaîne des consentements ponctuels obtenus est très progressive et ce n'est pas sans incidence sur des choix importants (mariage, par exemple).
    3. Les références ETHIQUES de la personne sont discréditées, critiquées ; au point que la personne adhère, peu à peu, aux VALEURS DU GROUPE ; ce GROUPE RECUPERE les aspirations profondes de la personne, MAIS avec une REORIENTATION au service des intérêts du GROUPE,
    4. LA DYNAMIQUE de groupe assure un contexte AFFECTIF, EMOTIONNEL, facilitateur, voire essentiel.
     RESULTAT : PLUS la personne a donné et sacrifié, MOINS elle remettra en question ce qui lui a tant coûté PLUS elle voudra SE PERSUADER du bien-fondé de ce qui lui a tant coûté.

    Le matraquage publicitaire destiné à séduire
    1. Soumise à des moyens et méthodes de COMMUNICATION performants, la personne en vient à négliger l'image dévalorisée de la SECTE, connue de l'opinion publique, et fondée sur des faits probants. Un habile matraquage conduit la personne à se persuader que la secte est le groupe qui répond à ses aspirations ; elle n'a pas conscience qu'en réalité elle projette sur la secte son propre idéal, et qu'elle se leurre sur la réalité du groupe.
    2. La personne est ensuite NOYEE dans le projet collectif de la SECTE, instauré par le LEADER. Ce projet est séduisant, mais utopique à souhait : ainsi l'épanouissement total de soi l'immortalité invulnérabilité. La fascination est renforcée par des discours réducteurs éloquents, hypnotiques, flatteurs. La relation duelle Maître I disciples implique l'exclusion de TIERS (la famille, par exemple).
    3. La personne se voit alors proposer l'acquisition progressive et initiatique d'un savoir réservé, par des stages, des séminaires complétés par l'étude de documents audio-visuels, et utilisation de l'informatique.
  • Le langage utilisé est nouveau.
  • Les réalités présentées sont inconnues.
  • Les promesses sont mégalomaniaques, avec assurance illusoire d'une sélection des " meilleurs "
     ~ La personne est submergée de promesses vaines

    Le résultat : une personnalité transformée
    1. La laminage de la personnalité est présenté comme une progression (abandon des certitudes ouverture à ce qui est proposé)
    la transformation - sous influence - est présentée comme une promotion.
    Le travail s'étaie sur une longue durée pour perdurer
    2. Les techniques de transformation - ou défiguration - de la personne s'exercent sur
    - son corps ; (gestuelle)
    - sa psychologie ;
    - son intellect ;
    - son affectivité ;
    pour la rendre RECEPTIVE.
    3. Des modifications de la VIGILANCE sont obtenues par des méthodes telles que :
    - revivre les traumatismes passés ;
    - réveiller les culpabilités latentes ;
    - renoncer aux méthodes d'analyse et d'interprétation habituelles ;
    - subir des manifestations émotionnelles groupales ;
    - être en états d'hypnose par le jeûne, un état de fatigue extrême, certains exercices.
    - Utiliser des substances psychotropes ;
    - Subir l'effet de groupe.
     Il en résulte une REGRESSION INFANTILISANTE, dans tous les sens du terme.

    La " NOUVELLE " PERSONNE, créée par le groupe sectaire
    1. Le passage par une période de BONHEUR.
    La personne se sent mieux, physiquement et psychologiquement - aliénée au LEADER, lequel est regardé comme un PARENT IDEALISE. .
    La personne n'utilise plus les voies du raisonnement pour accéder à la vérité c'est la tentation de la " non-pensée ". .
    2. C'est l'AVEUGLEMENT total. .
    - le groupe d'appartenance primaire, la famille, surtout est DIABOLISE.
    - le déni de la perversité du leader, la régression instituée assurent l'idéalisation de la figure du CHEF.
    - la personne est démunie de toutes ses qualités propres.
    3. Des parades au DOUTE sont instituées; des RENFORCEMENTS relancent la dynamique d'appartenance et d'emprise.
    Les membres du groupe les plus proches du sujet (conjoint, par exemple) sont chargés d'un encadrement de surveillance destiné à pallier les défaillances du sujet (encouragements, pressions, promesses...).
    Les souffrances résultant des contraintes et des ruptures sont mises au compte d'un effort insuffisant dans l'apprentissage ;
    il est alors requis plus de disponibilité, d'obéissance le rejet total des anciennes valeurs ;
    parfois interviennent l'isolement et la menace d'abandon.
    ~ Le DOUTE est toujours interprété comme le signe d'un RETARD dans la progression, d'une RETROGRADATION qu'il faudra compenser par de nouveaux efforts.
     ~ La Secte = une entreprise d'aliénation programmée, visant à créer une soumission totale à un nouvel ordre imposé par un LEADER autoproclame.

    RESPONSABILITES
    L'EMPRISE ne constitue pas une infraction.
    SAUF si elle conduit la personne à un ACTE ou une ABSTENTION qui lui sont PREJUDICIABLES
    Le "MAîTRE" ou "CONDUCTEUR" devient alors OBLIGATOIREMENT RESPONSABLE,
    et le sujet est à la fois AUTEUR et VICTIME.
    La VICTIME a d'objectives raisons de se plaindre attirée par de fausses promesses, elle a été happée et a perdu le contrôle de sa vie.
    Elle comprend trop tard (car placée sous emprise) ce que ses proches avaient très rapidement perçu (car en dehors du faisceau de l'emprise).
    ~ La " mise en état de sujétion " est un phénomène très complexe.

    Page d'accueil