AFFAIRE DE BOUVIER DE CACHARD

Intervention de plusieurs satellites de la SECTE DE SCIENTOLOGIE

  • En 1991, une jeune femme et son compagnon portent PLAINTE CONTRE X... pour séquestration de personne, coups et blessures volontaires.
    Leurs déclarations conduisent à la mise en examen de DIX PERSONNES, dont la MERE et la TANTE de la jeune femme.
    Plusieurs émanations de la SECTE DE OCIENTOLOGIE assurent la promotion de la VERSION de la jeune femme et de son compagnon en actionnant leurs et Liberté" et son édition américaine "Freedom".
    Le Comité Français des SCIENTOLOGUES contre la discrimination (C.F.S.D.) tentait même de se CONSTITUER PARTIE CIVILE, jusqu'en CASSATION, dans cette affaire, pour soutenir les assertions de la jeune femme et de son compagnon, devenu son mari, entre temps. EN VAIN.
    A appui de ses prétentions, le C.F.S.D. produisait une brochure intitulée "Certains ont la mémoire courte" établissent un parallèle entre certains articles dénonçant les méfaits des sectes et des articles antisémites parus sous l'OCCUPATION.
    AS de la communication et les journaux d'investigation de la SECTE, "Ethique DES UNIVERSITAIRES intervenaient dans cette affaire, POUR SOUTENIR LA VERSION DE LA JEUNE FEMME ET DE SON COMPAGNON, et ACTIONNAIENT A LEUR PROFIT des PERSONNALITES DU PLUS HAUT NIVEAU.

  • En 1996, l'INSTRUCTION de cette affaire était CLOTUREE par un NON-LIEU, DELIVRE le 25 mars. CE NON LIEU A VALEUR DE CHOSE JUGEE puisqu'il n'a été objet D'AUCUN DES RECOURS DONT DISPOSAIENT LES PARTIES CIVILES.
    POURTANT, APRES CE NON LIEU intervenu le 25 mars 1996 dans cette affaire :
    * DES UNIVERSITAIRES,
    * DES SECTES ET LEURS ALLIES MEDIATIQUES,
    * LA JEUNE FEMME ET SON COMPAGNON CONTINUENT DE PROPAGER - EN TOUTE QUIETUDE - LEUR VERSION DE L'AFFAIRE, DEMENTIE par le NON LIEU SURVENU le 25 mars 1996.
    La JUSTICE N'Y MET PAS BON ORDRE.
    LA CAMPAGNE DE RUMEURS continue SES RAVAGES DESTRUCTEURS, car soigneusement entretenue et alimentée, ET FAIT INTERDIRE à une GRAND-MERE LE BENEFICE DU DROIT DE VISITE DES GRANDS-PARENTS obtenu SUR SA PETITE-FILLE, aujourd'hui âgée de 11 ans, sans avoir pu jamais connaître sa GRAND-MERE, et PAR ELLE, SA FAMILLE ELARGIE.

    LA RUPTURE DES LIENS FAMILIAUX EST CONSOMMEE...


    Page d'accueil